L’incident du van (et les conséquences !! )

L’incident du van (et les conséquences !! )

Celui qui est redouté par tous les cavaliers !! Et qu’on ne souhaite à personne  😈

Celui à cause duquel certain chevaux ne voyageront plus comme avant, voir ne voyageront plus du tout… 😥 

Celui qui demande de la patience, de la patience et encore de la patience (et beaucoup de bonbons et câlins <3 !!!)

C’est ce qui nous est arrivé un jour de février alors que nous reprenions le chemin des cours après une petite pause hivernale. Comme à son habitude, longe sur l’encolure, GrosMinet est monté comme un seul homme 😀 dans cette petite boite ambulante. Nous voilà partis, avec pleins de projet de concours et d’objectifs à atteindre pour cette saison. Mais le sort en a décidé autrement, et au bout de quelques dizaines mètres à peine, j’entends un grand brouhaha à l’arrière. Je m’arrête aussitôt, ouvre la porte avant et … la vision d’horreur. Je le vois là, coincé sous le bas-flanc et les sabots empêtrés dans le tapis qu’il avait déchiré en se débattant. Comme en quelques minutes il en est arrivé là? Lui qui voyageait extrêmement bien. Cela restera un mystère…
Mais malgré son mauvais caractère, il a une confiance hors du commun. Il s’est ainsi calmé quasiment instantanément quand je l’ai pris dans les bras. Une fois la situation analysée, il fallait bien le sortir de là.. et forcément dans ces cas là, on est toujours tout seul ! Mais coup de chance, mon van est équipé d’une sortie avant. Donc une fois les membres dégagés et le bas blanc ouvert, il a pu se redresser pour sortir. Et comme nous étions à peine à la sortie du chemin, nous sommes remonté en main le plus calmement possible pour que tout le monde reprenne ces esprits.

 

Seulement voilà, il fallait maintenant faire face aux conséquences :

  • Démission de la hanche qui s’est parfaitement remise avec du repos,
  • Tout le coté droit qui a eu besoin d’une bonne séance d’étiopathie une fois reposé,
  • Evidemment, le choc émotionnel qui a en partie été apaisé avec la venue d’une praticienne shiatsu et du temps (Y a pas de secret avec ses grosses bêtes… Une fois qu’elles ont pris peur, la patience est maître !!)
  • Mais aussi, une magnifique brûlure sur la pointe de la hanche à force de frottement en tentant de se débattre.

Nous voici donc début février, avec une belle brûlure et des cloques qui commencent à pointer leur nez… Mais on est en hiver. Il fait froid… et il est tondu, donc couvert. La couverture frotte sur la hanche, les cloques suintent puis percent, la peau se délite, … Alors on nettoie la plaie 2 fois par jour, la sous-couverture est lavée tous les jours, retirée des que le soleil fait une apparition et puis la peau se referme, les poils repoussent (et de la bonne couleur en plus 😀 ) et nous finissons par obtenir une jolie petite plaie toute mignonne qui n’attend que de se refermer.
Maintenant nous poursuivons de la refermer grâce à la Pommade Multi-Soins EKIENSE (on peut retrouver notre premier avis dans la rubrique Crash Test ;)).

 

Le travail a maintenant repris, et tout va pour le mieux !!!
Il a donc été temps d’envisager de le transporter à nouveau… Mais pas question, que cela se reproduise, nous avons donc fait quelques améliorations/modifications sur le van (petit avant/après dispo ici ;)) :

  • Changer le tapis était prioritaire vu l’était dans lequel il l’avait mis…
  • Le faire voyager seul et en biais a été retenu (au moins pour les premiers voyages) puisqu’en l’observant nous nous sommes rendus compte qu’il s’était appuyé de tout son poids sur le bas flanc, pour finir par se laisser glisser.
  • Et bien évidemment vérifier tous les éléments de sécurité du van (tête d’attelage, roues, freins, etc… )

Nous étions prêts pour tenter l’expérience !! Et là, je pense que la cavalière a plus psychoté que le cheval….
Une amie est venue à notre secours pour les premières séances. Nous avions décidé de ne faire exclusivement que des petits trajets et toujours le même dans un premier temps. Mon amie voyagerai avec lui pour observer et éventuellement intervenir. La première fois, GrosMinet a eu du mal à monter dans le van, et à peine en place était déjà tout tremblant… Mais nous persévérons et décidons de partir. En route pour 3-4 km, à faible voir très faible vitesse. Finalement, nous arrivons à destination sans encombre, je le descends pour brouter quelques instants et nous repartons. Et ainsi de suite… Au bout de 2-3 allers retours, je décide de le faire voyager seul, il monte de mieux en mieux et n’est plus tremblant quand j’ouvre la porte du van. C’est déjà une victoire !

Fière de lui….

La semaine prochaine, nous retournons enfin en cours….


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *